Encouragement
3

Rahima
Le 28/05/2017 à 12:32

Mon entretien chez un grand opérateur telecom

Il y a 3 ans, j'ai passé un entretien chez un grand groupe de telecom pour un poste de chargée de mission dans les statistiques.

C'était en juillet 2014, j'avais pris le soin de préparer mon entretien sérieusement, sur mon parcours et me tenir prête pour toutes les questions techniques et les questions plutôt liées au champ des ressources humaines (personnalité, façon de travailler en équipe).

Il y a une question à laquelle je ne m'attendais pas du tout, celle d'une question officiellement interdite car liée à un champ très privé.

 

Je précise le cadre: j'avais face à moi, une personne des ressources humaines et un professionnel plutôt technique. L'idée était de faire un seul entretien regroupant les deux, il s'agissait d'une offre en CDD.

L'entretien se déroulait normalement, j'étais très à l'aise et les questions qu'on me posait j'y répondais honneêtement, sincèrement aussi bien lorsqu'il s'agissait de questions techniques (logiciels de statistiques) que de questions liées à ma façon d'être en groupe (esprit d'équipe, goût du challenge).

Tout à coup, la personne des RH me demande "Je peux vous poser une question", vu que l'on arrivait à la presque fin d'entretien, je réponds évidemment par l'affirmative pensant d'ailleurs qu'il s'agissait d'une question liée à mes prétentions salariales.

et là elle me pose cette question qui sort de nulle part: "Est ce que vous faites le ramadan ?".

Je la regarde quelques secondes, l'air complètement surprise d'une telle question, tout d'abord interdite à poser en entretien, mais aussi parce que la personne venait de me poser une question technique et nous avions pu discuter de ma façon d'aborder un problème lié aux statistiques.

Je la regarde et je souris - la personne technique avait l'air gêné d'assister à une telle question, je pense qu'il ne l'attendait pas non plus.

Je souris, et je lui réponds "pourquoi vous avez besoin de savoir çà, est ce un critère d'embauche ou de non embauche".

Et là, elle prend conscience de son erreur et de la gravité de la place de cette question dans un entretien d'embauche, et elle me répond l'air complètement gaga "oh mais je me demandais si ce n'était pas trop difficile, non mais parce que si vous faites le ramadan, sachez que y'a des gens qui le font aussi, nous sommes une grande entreprise".

Alors là j'étais d'autant plus surprise que l'entretien RH avait lieu dans le 17e et que le site où j'allais travailler était à arcueil, évidemment qu'elle n'en savait rien que d'autres personnes le fasse, mais quand bien même ce n'était pas le sujet, elle cherchait juste à trouver une argumentation complètement stéréotypée.

Je lui réponds toujours en souriant "tant mieux mais je ne vois toujours pas le rapport avec l'entretien et le poste auquel je candidate", en fait elle stressait car elle se rendait compte de la folie de sa question et du fait qu'il y avait des témoins: moi ET son collègue (qu'en fait elle ne connaissait pas très bien).

Bref l'entretien se termine, je m'attendais :

- soit à être embauchée grâce à mon succès - car je considérais que j'avais répondu haut la main à toutes les questions aussi bien techniques et RH avec toujours de l'argumentation illustrative à l'appui, ou alors à être embauchée en CDD (6 mois) parce qu'il voulait éviter un potentiel scandale (j'ai quand même réagi en lui demandant pourquoi une telle question).

soit à ne pas être embauchée si elle seule avait le pouvoir décisionnaire.

Heureusement pour moi, en fait j'ai été prise d'abord parce que j'ai réussi mon entretien, je correspondais au poste recherché, mais surtout parce que j'ai par la suite appris qu'elle n'était qu'une consultante en RH pour ce grand groupe de telecom, et que le décisionnaire c'était surtout le monsieur technique, qui d'ailleurs avait l'air équilibré et très aimable.

 

Lorsque quelques jours j'ai intégré mon poste, ce monsieur qui est devenu mon supérieur hiérarchiqe m'a demandé le premier jour comment j'avais vécu mon entretien d'embauche, je lui ai répondu que je l'avais très bien vécu. Il m'a demandé si je n'étais pas choqué par la question sur le ramadan ( je savais qu'il y faisait référence mais je voulais que ça soit lui qui aborde le sujet car je savais que si j'avais été prise c'était surtout grâce à lui). Là je me livre un peu et je lui dis qu'elle a posé une question interdite en entretien d'embauche, et qu'en plus non mais de quoi elle se mêle !

Et là il sourit et me dit "tu sais si tu avais voulu porter plainte, je t'aurais apporter mon témoignage car j'y ai bien assisté".

Ca m'a réconforté sur le fait qu'il n'y avait pas que des gens comme cette femme dans cette entreprise, une personne aussi incompétente qu'elle et aussi raciste (car il faut le dire elle ne posait pas cette question naïvement elle savait ce que ça impliquait).

Malheureusement le racisme en entretien d'embauche on le sent parfois, mais il est difficilement démontrable car difficilement ouvert, je conseille à toutes les personnes d'être très fins dans ce genre de situation, de ne pas répondre bêtement à des questions interdites (sous peine d'avoir la crainte de voir s'envoler le poste que vous attendiez) et le cas échéant si une crainte avant un entretien d'embauche est justifié d'allumer un dictaphone, et d'aller au pénal (les prudhommes ne reconnaissant pas ce enre de preuves), un peu comme les testing (même personne avec même situation mais blanche qui fait une même demande qu'une minorité visible comme ils disent) que l'on a tous déjà vu à la tv pour prouver que certains propriétaires ne louent pas à certaines personnes.

 

 

Partager cet entretien

Commentaire (1)

Olivia - Nos Meilleurs Entretiens

Olivia - Nos Meilleurs Entretiens
06/06/2017 à 12:32

Merci Rahima d'avoir partagé ton expérience.
Il est triste de constater qu'il existe encore des recruteurs qui osent poser des questions aussi personnelles et privées sans aucune gêne. De plus, ces questions n'indiquent en aucun cas si le profil du candidat correspond au poste à pourvoir ou non.
En tout cas tu as très bien réagi :-)

  1. 1