Encouragement
1
Nouchette

Nouchette
Le 01/09/2017 à 21:05

Entretiens pour petite et grande entreprise

J’ai passé beaucoup d’entretiens pendant mes années d’études pour financer ma formation. Entre les petits boulots de ventes, les stages et les alternances, au bout de 5 ans  je connaissais presque toutes les questions d’entretiens par cœur ! Les mêmes questions reviennent parfois et souvent dans le même ordre : se présenter, expliquer son parcours puis ses motivations, et la question fatidique « avez-vous des questions concernant le poste » où il est bien vu d’en avoir, ce qui prouve que l’on s’intéresse vraiment au poste et à l’entreprise.

Une fois diplômée, j’ai obtenu un CDD dans un grand groupe de cosmétiques de réputé mondiale pour un poste d’assistante chef de projet en iconographie. J’avais vraiment peur de l’entretien car je pensais qu’il serait plus poussé que les autres vu la renommé du groupe. Je m’étais renseignée sur Internet, et j’ai entendu dire qu’il y aurait des entretiens de groupe, des questions de logique, des mises en situation…bref, la totale ! J’ai travaillé pendant plusieurs jours aux éventuelles questions qu’on aurait pu me poser. A ma grande surprise, le jour de l’entretien, je n’ai pas été reçu par le RH mais par mes deux supérieurs directement. Pas de questions pièges, les questions banales d’un entretien d’embauche traditionnel. L’entretien s’est déroulé parfaitement, et deux jours après on m’annonçait par téléphone que j’étais prise !

Un an après je déménage en province et postule pour un poste de chargée de communication dans une petite agence de communication spécialisée dans le sport. Comme l’agence n’était pas très connue, j’ai pensé à tort que l’entretien se déroulerait sans encombre et que les questions seraient celles que j’avais l’habitude d’avoir pendant mes différents entretiens. Erreur ! J’ai travaillé l’entretien mais je ne m’attendais pas à avoir des exercices de mise en situations ! J’ai dû traduire en live un texte de l’anglais au français, réaliser un post Facebook percutant avec des éléments définis à insérer en deux minutes chrono puis écrire un texte de 10 lignes sur l’entreprise pour savoir si je maitrisais l’orthographe…

Cette histoire m’a appris qu’il faut toujours se préparer aux questions les plus difficiles et ne pas négliger le fait que l’on peut avoir des mises en situation ! Les grandes entreprises ne sont pas forcément celles qui vous poseront les questions les plus difficiles ! Les petites entreprises peuvent aussi offrir des entretiens musclés aux candidats !

Partager cet entretien

Commentaires (0)